Onboarding RH

Le terme d’onboarding désigne l’intégration de nouveaux collaborateurs dans l’entreprise. C’est-à-dire les mesures mises en place pour les embarquer dans cette nouvelle aventure. Il s’agit de préparer de manière soignée leur intégration, afin de les aider à accomplir au mieux la tâche qui les attend. Or, cette phase d’onboarding profite aussi bien aux salariés qu’à l’entreprise. Les nouvelles recrues y voient en effet une chance de vite démarrer dans l’entreprise et les les employeurs apprécient d’avoir un collaborateur rapidement efficace. 

L’onboarding : pourquoi c’est nécessaire

Nombre d’entreprises estiment que l’attachement et l’engagement de leurs collaborateurs vont de soi. Que, dans leur mission de RH, le recrutement de nouveaux collaborateurs se suffit à lui-même. C’est faux. Les chiffres le prouvent. Mettre en place un processus d’onboarding dans l’entreprise augmente de 25% la fidélité des salariés. L’efficacité des nouveaux arrivants dans le travail se voit même augmenter jusqu’à 11%. En revanche plus de 40% des collaborateurs qui ne sont pas passés par un processus d’intégration structuré, avouent qu’il leur a fallu au moins une semaine avant de commencer à être productifs.

L’onboarding a également un impact fort sur la baisse du turnover du personnel. Non seulement les entreprises qui proposent un onboarding structuré conservent 90 % de leurs nouveaux embauchés. Mais la probabilité de retenir leurs nouveaux collaborateurs pendant 3 ans augmente de 69% ! 

Un plan d’intégration structuré

Les chiffres ci-dessus démontrent bien l’importance d’un processus structuré pour réussir l’onboarding de nouveaux collaborateurs. Voici les 4 étapes essentielles.
 

  1. Avant l’arrivée du nouveau collaborateur
  2. Le premier jour de travail
  3. Définition des attentes
  4. Les 4 premières semaines

Avant l’arrivée du nouveau collaborateur
L’entreprise doit tout mettre en œuvre pour l’accueillir et lui permettre de démarrer de manière productive le jour J. Cela passe tout d’abord par un poste de travail dédié et opérationnel : configuration de l’ordinateur, attribution d’une adresse mail et des mots de passe. Le service que va intégrer le nouveau collaborateur devra ensuite être informé de son arrivée. Le but étant de mettre en place un plan d’intégration et de définir les responsabilités de chacun. Enfin, un mail de bienvenue personnalisé de la direction pourra aussi donner au nouveau collaborateur un signal fort de bienvenue.

Le premier jour de travail
C’est un fait : la première journée de travail jette les bases d’une coopération réussie. Accompagnez le nouveau jusqu’à son poste de travail. Transmettez-lui les documents à connaître, les règles propres à l’entreprise et la clef de son bureau. Pensez également à mettre à l’ordre du jour, avec lui, une visite du service et la présentation de l’équipe. Pour bien faire, le mieux serait même de prévoir un déjeuner en commun avec tout le service.

Définition des attentes
Savoir ce que l’on attend de nous est essentiel. Cela vaut également pour le jour J d’une nouvelle mission, valorisé par des indications claires plutôt que par un laissez-faire propice à l’ennui. C’est pourquoi un plan d’intégration formel et des attentes définies à l’avance auront un impact efficace sur l’onboarding du nouveau collaborateur.
 
Les 4 premières semaines
Il n’est pas rare de voir des salariés quitter leur nouvelle entreprise dès les premières semaines ! Mais on peut y remédier en encourageant et en stimulant les nouveaux collaborateurs. En plus des formations dispensées par les collègues, on aura intérêt à mettre en place des débriefs avec leur supérieur hiérarchique. Cela encourage la motivation et donne aux nouveaux arrivants un sentiment d’appartenance non négligeable.

Entreprises et collaborateurs sont gagnants !

Les avantages de l’onboarding de nouveaux collaborateurs sont évidents. Tous les acteurs ont ainsi le même niveau d’information lors de l’arrivée de nouvelles recrues. Un plan d’intégration cohérent permet de déléguer les activités récurrentes au personnel le plus approprié. De fait, ce n’est plus à un seul collaborateur de former son nouveau collègue. Grâce à cette délégation réfléchie, le processus d’onboarding peut se mettre en place rapidement, en toute transparence et avec efficacité. L’onboarding permet également de gagner en compétence, dès le début. Enfin, la marque employeur se trouve renforcée et le turnover réduit.

En résumé

Un processus d’onboarding structuré permet aux entreprises d’accueillir leurs nouveaux collaborateurs de manière appropriée en s’appuyant sur un partage du travail fiable. La productivité des collaborateurs s’en trouve augmentée non seulement au niveau individuel, pour les nouveaux arrivants, mais également au niveau des équipes en place.  

  • Conditions de travail optimales pour les nouvelles recrues
  • Démarrage efficace des arrivants
  • Gain de temps dans l’acceptation des nouveaux collègues
  • Responsabilités énoncées clairement, efficacité dans le travail
  • Rapidité de la formation des nouveaux collaborateurs
  • Intégration des nouveaux dans leur service
  • Diminution du turnover
  • Meilleure image de l’employeur

L’intégration de nouveaux collaborateurs réduit les fluctuations du personnel. Et c’est prouvé ! Parallèlement on observe une plus grande fidélité des employés. Investir dans ce processus devrait faire partie d’une stratégie RH à long terme dans les entreprises.

Onboarding avec kiwiHR

Le processus d’onboarding avec kiwiHR est basé sur des checklistes pré-établies. Elles incluent tous les points permettant d’intégrer de la meilleure manière possible les nouveaux collaborateurs. Voyez avec vos équipes comment les répartir au mieux, fixez des délais si besoin et soyez prêts pour accueillir parfaitement vos nouveaux employés. A tester gratuitement pendant 14 jours.   

D

  • Dossier du personnel

G

J

O

R

S

Plus d'articles

    Jours ouvrés et jours ouvrables : quelle différence pour les congés payés ?

    Avec ses 30 jours de congés payés, le régime des jours ouvrables semble plus avantageux. Pourtant, le nombre de semaines de congés est égal à ceux qui ont 25 jours ouvrés. Voici comment.

    Jazmin Lopez