Jours ouvrés et jours ouvrables : quelle différence pour les congés payés ?

    Jazmin Lopez

    En France, tous les salariés ont droit à cinq semaines de congés payés par l'entreprise, quelle que soit la nature de leur contrat, qu'ils soient à temps complet ou partiel. Mais comment sont calculés ces congés ? A combien de jours exactement ont-ils droit ? Quelle différence entre la prise de congés en jours ouvrés ou en jours ouvrables ?

    Calcul des congés : jours ouvrés vs. jours ouvrables

    Il y a deux façons de calculer le nombre de jours de congés auxquels un salarié a droit : en jours ouvrés ou en jours ouvrables.

    Jours ouvrés : 25 jours de congés

    Les jours ouvrés comprennent tous les jours où l'entreprise est ouverte, même si le salarié ne travaille pas. Ainsi, si la société est fermée le week-end, le samedi et le dimanche ne seront pas comptés.

    Chaque mois travaillé, l'employé acquiert 2,08 jours de congés payés.

    Le salarié a bien sûr droit à ses cinq semaines de congés payés, ce qui représente donc : 5 semaines x 5 jours ouvrés : 25 jours ouvrés de congés payés par an.

    Jours ouvrables : 30 jours de congés

    Les jours ouvrables comprennent tous les jours de la semaine, à l'exception du jour de repos obligatoire (le dimanche en règle générale) et les jours fériés. Ainsi, même si le salarié ne travaille que 5 jours par semaine et n'êtes pas présents à l'entreprise le samedi, le samedi est compté en jour ouvrable.

    Chaque mois travaillé, le salarié acquiert 2,5 jours de congés payés.

    L’employé dispose donc de 5 semaines x 6 jours ouvrables : 30 jours ouvrables de congés payés par an.

    À noter que dans cette situation, 5 samedis doivent obligatoirement être décomptés dans l'année.

    Quelle différence ?

    Au final il n’y a pas de différence. Tous les salariés à temps plein disposent de 5 semaines de congés payés. Si le système des jours ouvrables peut paraître plus profitable aux yeux des salariés, il ne l’est en réalité pas plus que celui des jours ouvrés. Dans les deux cas, les jours fériés ne sont pas comptés. Conclusion : le système des jours ouvrés est à recommander car il est plus facile à comprendre par tout le monde et évite les malentendus.

    Et pour les salariés à temps partiel ?

    Pour un salarié à temps partiel ou qui travaille en jours décalés, les choses se compliquent un peu. 

    Temps partiel et jours ouvrés

    En jours ouvrés on compte à partir du premier jour où le salarié aurait dû travailler jusqu'au dernier jour ouvré avant sa reprise.

    Ainsi, pour un salarié qui travaille du mardi au samedi et qui souhaite prendre une semaine entière, 5 jours lui seront décomptés, ceux pour lesquels il aurait dû être présent au sein de l'entreprise.

    Pour une personne qui ne travaille que le jeudi et dont la société qui l'emploie est ouverte du lundi au vendredi, on décomptera également 5 jours ouvrés (le jeudi, vendredi, lundi, mardi, mercredi).

    Temps partiel et jours ouvrables

    Pour un salarié à temps partiel placé sous le régime des congés en jours ouvrables, il faut compter du premier jour ouvrable de l’entreprise au dernier jour ouvrable avant la reprise. 

    Ainsi pour un salarié qui travaille du mardi au samedi, et qui souhaite poser une semaine de congés, on décomptera 6 jours de congés : du lundi (même s'il n'est pas travaillé habituellement par le salarié) au lundi suivant. 

    Pour un salarié qui ne travaille en temps partiel que le jeudi, on lui décomptera également 6 jours, comme pour un salarié à temps plein.

    Comment un logiciel RH peut aider ?

    Le calcul des jours de congés est souvent source d'erreur de la part des salariés, surtout si, dans l'année, ils ont été absents pour d’autres raisons, s'ils ont des jours de travail décalés ou s'ils sont à temps partiel. Sans parler des jours de RTT posés à la suite des jours de congés.

    kiwiHR propose une solution simple pour la gestion des congés payés. Quelle que soit le régime choisi par l'entreprise (jours ouvrés ou jours ouvrables) et quelle que soit la spécificité des contrats des employés (temps plein ou à temps partiel), le logiciel RH permet d’automatiser ces calculs.

    Le planning des congés partagés permet également d’avoir une vision d’ensemble sur les absences des salariés. Ce planning est mis à jour automatiquement dès qu’une demande de congé est validée. Le logiciel RH gère également le nombre de jours de RTT à prendre et ne compte pas les jours de congés dans les soldes.

    Choisir kiwiHR pour gérer les congés payés de l'entreprise, c'est donc simplifier les relations entre les collaborateurs, éviter les erreurs et surtout gagner du temps pour se concentrer sur d'autres missions. 

    Ces articles peuvent vous intéresser : 

    Tout comprendre du repos compensateur

    Comment fonctionnent les jours de fractionnement

    Quels sont les avantages d'un logiciel RH pour la gestion des congés ?

    Merci de votre inscription !

    Plus d'articles

    • Connaissances RH

    Quel est le vrai prix d’un logiciel RH ?

    Le coût d’un logiciel RH n’est pas toujours limpide… Avant de choisir votre logiciel RH, faites la chasse aux coûts cachés !

    Aude Creveau

    Ces outils vont vous faire gagner du temps !

    En automatisant certaines tâches de la fonction RH, kiwiHR peut vous faire gagner jusqu'à 700 heures par an.

    Dossier du personnel

    Centralisation des données. Conforme au RGPD

    Temps et activités

    Calcul des heures de travail en temps réel

    Absences et congés

    Planification rapide des congés et validation en un clic

    Gestion documentaire

    Documents d'entreprises centralisés sur le portail RH

    Onboarding RH

    Intégration réussie des nouveaux collaborateurs

    Optimisez votre gestion RH

    Essayez kiwiHR gratuitement pendant 14 jours

    Tester gratuitement