kiwiHR

  • Gestion des effectifs
  • Productivité

Méfiez-vous des heures supplémentaires !

Aude Creveau

A l’heure où le gouvernement prévoit la “désocialisation”* des heures supplémentaires début 2020 pour donner un coup de pouce au pouvoir d’achat, on vous dit pourquoi il ne faut pas abuser des “heures supp”. Travailler plus pour gagner plus, oui, mais à quel prix ?

*suppression des cotisations salariales prélevées sur les heures supplémentaires

Pourquoi il ne faut pas abuser des “heures supp” ?

Parfois nécessaires et obligatoires (projet à boucler, chantier à terminer, commandes à honorer…) les heures supplémentaires ont l’avantage d’apporter de la flexibilité à l'entreprise, voir à l’employé qui peut récupérer du temps de travail ou arrondir ses fins de mois. Mais attention, le trop plein d’heures travaillées peut conduire à des problèmes graves.

Voici 4 raisons pour lesquelles on vous conseille de ne pas trop tirer sur la corde des “heures supp” (après l'infographie).

1 - Augmentation des risques de litiges

Les entreprises qui n’ont pas de système de suivi des temps de travail et qui ne compensent pas les heures supplémentaires de leurs salariés augmentent leurs risques de se voir assigner au prud’hommes par un salarié qui n'acceptera plus de majorer son activité sans contrepartie. Ces mêmes sociétés qui demandent trop d’heures à leurs collaborateurs sous prétexte que c’est la politique interne ont tout intérêt à anticiper les réactions de collaborateurs frustrés et démotivés. Une action en justice pourrait coûter bien plus qu’une compensation motivante sous la forme de rémunération supplémentaire ou de récupération du temps de travail.

D’ailleurs, un décret de la CJUE datant de mai 2019 ordonne aux Etats membres d’imposer aux entreprises la mise en place d’un système de calcul journalier des heures travaillées. Lire l’article. 

2 - Absentéisme et problèmes de santé

Plusieurs études démontrent que travailler plus qu’il n’est convenu affecte les collaborateurs de manière psychologique et physique (stress, fatigue, problèmes de dos, dépression…).

Selon une étude de Malakoff Médéric / IFOP, 54% des employés ont le sentiment d’être épuisés par leur travail.

Un autre rapport du département scientifique américain de la santé, plus de 10h de travail par jour augmente de 60% les risques de problèmes cardio-vasculaires. La surcharge de travail (+ de 40 h par semaine) pousse également les individus à consommer plus d’alcool et de tabac. 

Une des conséquences colatérale des heures supplémentaires est l'augmentation du taux d'absentéisme en entreprise. En 2018, on comptait en France 18,6 jours d'absences en moyenne par salarié, soit 1,4 jour de plus qu'en 2017 (Ayming / Statista).

3 - Contre-productivité des effectifs

Ce n’est pas parce que l’on travaille plus que l’on travaille mieux, au contraire. Selon un rapport de l'OCDE réalisé auprès de 50 000 employés dans 36 pays, les salariés les plus productifs passent moins de temps au travail. Ce rapport dit également que le temps de travail hebdomadaire idéal est autour de 36 – 37 heures par semaine. Au-delà, la productivité horaire moyenne aurait tendance à baisser.

4 - Baisse de motivation, stress et démissions 

Tôt ou tard, les employés surmenés quitteront leur entreprise. 24% des salariés Français sont en situation d’hyperstress, considérée comme dangereuse pour leur santé (Cabinet Stimulus, 2017).

Fatigués et frustrés de ne pas avoir un bon équilibre vie active-vie privée, les employés risquent de postuler ailleurs, et cela même si les heures supplémentaires sont rémunérées. 

Les taux élevés de rotation du personnel coûtent cher aux entreprises. Recrutement et intégration des nouveaux collaborateurs prend du temps et des ressources. A noter qu’en terme de productivité, un employé met en moyenne 6 mois à maîtriser sa fonction. Petit conseil : pour ne pas perdre de temps lors de l’intégration d’un employé, utilisez des ckeck-listes d’onboarding.

Comment gérer les heures supplémentaires de manière efficace ?

Mettre en place un système de décompte du temps de travail

Un logiciel de suivi des temps de travail sera votre meilleur allié pour avoir le contrôle des heures supplémentaires. Il vous permettra d’avoir une vue précise sur l’activité de chaque individu et vous donnera le signal pour agir. Si vous voyez qu’un collaborateur est au bord de l’épuisement professionnel vous pouvez l’inciter à prendre des jours de repos en soldant ses heures supplémentaires par exemple.

S'informer sur les compensations financières à appliquer

A défaut d'accord, les heures supplémentaires accomplies au-delà de la durée légale hebdomadaire (35 heures) ou de la durée considérée comme équivalente, donnent lieu à une majoration de salaire de 25 % pour chacune des huit premières heures supplémentaires. Les heures suivantes donnent lieu à une majoration de 50 %.

Etre juste

A l’heure du tout numérique, les entreprises d’aujourd’hui attendent plus de disponibilité de la part de leurs employés. Ce qui paraît être un échange gagnant-gagnant avec une flexibilité qui semble favoriser les salariés, peut vite se retourner contre eux. Grâce à  leurs smartphones et laptop prêtés par l’entreprise, beaucoup d’employés restent connectés en dehors des heures de bureau. D'ailleurs, 40% des salariés continuent de travailler chez eux le soir (Malakoff Médéric / IFOP, 2019.

Soyez juste sur ce point : un email le soir, un coup de fil rapide à un client le samedi matin doivent être compté comme temps de travail, même si cela ne prend que “quelques minutes”. En demandant à vos collaborateurs de notifier chaque moment travaillé dans un système de suivi des temps, vous éviterez des litiges à venir concernant les heures supplémentaires. 

Comment réduire les heures supplémentaires ?

Gérer les heures supplémentaire c'est bien, les réduire, c'est mieux ! Quelques mesures à mettre en place : 

Évaluer la charge de travail 

Plus de la moitié des heures supplémentaires des employés sont dues à une activité excessive (53%). Assurez-vous de répartir la charge de travail plus équitablement entre les employés. En définissant clairement les responsabilités de vos employés et en les stockant dans un système unique, vous aurez une meilleure vue d'ensemble de la répartition de la charge de travail.

Ajuster les effectifs 

Sachez exactement sur quoi travaillent vos employés en leur permettant de saisir des commentaires sur leur feuille de temps. En ayant une idée claire de la façon dont le temps est utilisé, vous serez en mesure de déterminer s’il y a suffisamment de personnel sur une fonction ou un projet et éviterez les heures supplémentaires.

Planifier à l'avance

Dans certaines situations, vous pourrez peut-être savoir quand une saison chargée s'annonce ou qu'un projet prendra plus de temps. Vous pouvez mieux gérer les heures supplémentaires en travaillant plus tôt que prévu ou en laissant les employés se reposer avant la haute saison.

Contrôler les temps de travail

Les heures supplémentaires peuvent créer ou détruire votre organisation. Gardez à l’esprit que le surmenage du personnel nuit à la productivité et au moral des employés. Laisser les travailleurs stressés et épuisés entraînera non seulement un taux d'absentéisme élevé, mais nuira également à votre marque employeur. Assurez-vous de gérer efficacement les heures supplémentaires et de disposer des outils nécessaires pour effectuer un suivi efficace des heures travaillées. 


Simplifier ses processus RH est plus facile à dire qu’à faire ! Démarrez en douceur avec un outil simple spécialement conçu pour les PME.

Testez kiwiHR gratuitement

Inscrivez-vous à la newsletter

En cliquant sur "Souscrire" je confirme avoir pris connaissance de la politique de confidentialité des données.

Plus d'articles

  • Gestion des effectifs

5 bonnes raisons de passer au self-service RH

Le self-service RH : tout le monde y gagne. Les managers RH économisent du temps tandis que les employés sont valorisés dans la confiance qu'on leur porte. Voici 5 bonnes raisons pour se lancer.

Frank Mittag

Ces outils vont vous faire gagner du temps !

En automatisant certaines tâches de la fonction RH, kiwiHR peut vous faire gagner jusqu'à 700 heures par an.

Dossier du personnel

Numérisation sécurisée des données

Suivi des temps

Calcul des heures de travail en temps réel

Absences et congés

Vue globale et validation en un clic

Documents d'entreprise

Gestion centrale et sécurisée

Onboarding

Intégration réussie des nouveaux employés

Optimisez vos processus RH !

Essayez gratuitement pendant 14 jours et commencez à gagner du temps.

Essai gratuit